Zone Nature 

Profil des espèces canadiennes:
Reptiles & Amphibiens

Rainette crucifer
 
Écoutez : Écouter
Pseudacris crucifer
   

   
 
 
 
 
Retour à l'index
     

Noms Communs : Rainette crucifer, Spring peeper

Nom scientifique : Pseudacris crucifer (syn. Hyla crucifer)

Provinces de répartition canadienne : Manitoba, Ontario, Québec, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Ile du Prince Édward

Description:
La rainette crucifère est une rainette typique puisqu'elle est petite, avec de grosses ventouses, et qu'elle varie en coloration de l'ocre au gris. Elle se distingue des autres rainettes par un X sur le dos. Ces petites grenouilles n'atteignent pas plus de 3 cm.

Cri : Écouter
Le cri sexuel de la rainette crucifère est un des premiers cris que l'on entend au printemps. Chaque cri est un seul pépiement fort et aigu qui se répète sans cesse. Un chœur complet peut être assourdissant de près et il porte sur plus d'un demi-kilomètre. Dans de grands chœurs, les rainettes crucifères trillent aussi, conseillant aux autres mâles de garder leur distance.

Espèces prêtant à confusion:
Les autres rainettes qui se trouvent dans leur aire de répartition sont la rainette faux-grillon boréale, la rainette faux-grillon de l'Ouest, la rainette versicolore et la rainette grillon. Les rainettes faux-grillons ont trois rayures dorsales tandis que les rainettes versicolores ont de grosses taches foncées. La rainette grillon, qui se limite uniquement à l'extrême sud de l'Ontario, a un triangle foncé entre les yeux et des marques moins distinctes sur le dos comparativement aux trois autres espèces.

Répartition :
La rainette crucifère est largement répandue dans l'est de l'Amérique du Nord. Au Canada, elle se trouve au Manitoba, en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard. Elle peut se trouver aussi loin au sud que la Floride.

Habitat:
Les rainettes crucifères se trouvent dans une grande variété d'habitats et elles semblent se reproduire presque partout où il y a de l'eau bien qu'elles soient typiquement présentes dans les étangs boisés temporaires. Elles atteignent leur plus haute densité dans les boisés de seconde pousse buissonnants ou déboisés. D'après les apparences, elles ne peuvent pas supporter une urbanisation à grande échelle.

Reproduction:
Les rainettes crucifères font partie des premières grenouilles à pousser leur cri et elles continuent durant tout le printemps. Une femelle pond de 800 à 1000 œufs isolément ou en petits groupes et elles sont par conséquent rarement observées. Les têtards éclosent en six à vingt jours et ils complètent leur métamorphose après environ deux mois.

Histoire naturelle:
Bien que la rainette crucifère soit répandue et abondante, et que son cri soit familier pour plusieurs personnes, cela demande beaucoup de patience et de persistance pour en voir une. Les rainettes crucifères hibernent sous les rondins et les écorces qui sont détachées. En outre, elles sont tolérantes au gel. Il est parfois possible d'entendre à nouveau leur cri à l'automne, mais cela ne se traduit pas par une activité de reproduction.

 
Texte et son rendus possibles grace à Attention Grenouilles et CARCNet
     
     

 

 
Courriel | Conditions d'utilisation | Publicité | Vente en gros | English site
©2002-2006 Naturama distribution inc. Tous droits réservés.